Quel mode de pilotage choisir pour un hélicoptère RC ?

Les amateurs d’hélicoptères miniatures peuvent choisir entre 4 modes de pilotage. Les détails.

Les propriétaires des hélicoptères RC ont la possibilité de choisir entre 4 différents modes de pilotage. Il est essentiel de choisir le mode de pilotage dès l’achat de l’hélicoptère vu qu’une grande partie des télécommandes sont proposés en pack RTF (Ready to Fly) rendant difficile les modifications ultérieures.

En France, le mode 1 (gaz à droite) est assez répandu dans grand nombre de Clubs français qui se sont habitués à ce mode depuis déjà des générations. Mais il faut savoir que le mode 1 ne suit pas la procédure utilisée par les vrais pilotes. En mode 1, la main gauche s’occupe du manche dont l’aspect extérieur présente beaucoup de similitudes avec un frein à main de voiture et les pieds s’occupent de l’anticouple.

Si l’on souhaite expérimenter les sensations d’un vrai pilote, mieux vaut utiliser le mode 2. C’est de loin le plus prisé par les fans de modélisme. En effet, si l’on se réfère aux statistiques, 90% des personnes possédant des hélicoptères miniatures choisissent le mode 2. Le mode 2, très utilisé aux Etats-Unis, constitue le mode le plus naturel parce que la main droite se charge des manœuvres directionnelles du plateau cyclique. De cette façon, la main gauche est libre pour s’occuper des Gaz et du PAS exactement comme sur les vrais hélicoptères. C’est également la main gauche qui dirige l’anticouple ou rotor arrière.

Les modes 3 et 4 étant des variantes des deux premières mais très peu de personnes les utilisent.

Synthétisons :

Mode 1 > Old School
Mode 2 > Comme en vrai
Mode 3 > Quelques gauchers le pratique
Mode 4 > Pour les allumer :)

Pour vous faciliter la vie, sachez que chez Helicoptere RC 24, tous nos hélicos sont en Mode 2, le plus intuitif.

Pourquoi apprendre l’hélico RC en double commande ?

Tout débutant en aéromodélisme doit un jour ou l’autre se lancer dans le grand bain, soit via un simulateur, soit directement en pilotant un modèle miniature en double commande. Cette dernière solution semble la plus pratique et la plus efficace.

Piloter en double commande en quelques mots

Le pilotage d’hélicoptère en double commande ressemble de près à ce que fait un moniteur d’auto-école avec son apprenti conducteur. L’instructeur emmène l’« élève » sur le terrain, pour rentrer en contact direct avec l’environnement de l’hélicoptère télécommandé. La paire s’affaire alors à faire voler l’hélicoptère miniature par le biais de deux commandes, celle du moniteur et celle du néophyte. Autrement dit, l’apprentissage se fait sur le tas, sans trop de théories et sans trop de contraintes. Le néophyte passe directement à la pratique, accumule des connaissances et techniques de pilotage rien qu’en écoutant les consignes de l’instructeur, ou à défaut, d’imiter tout ce qu’il fait.

Un apprentissage direct en un temps réduit

La double commande constitue une alternative de choix pour tout débutant en aéromodélisme désirant sauter les étapes. Certes, il est toujours recommandé de s’approprier les notions de base de l’aéromodélisme avant de se lancer dans le vol en situation réelle. Toutefois, ces théories peuvent être acquises dans le temps. Le vol accompagné, par contre, procure à l’apprenti – et en un temps réduit — plusieurs informations essentielles, dont le comportement d’un hélicoptère rc en vol, les réglages nécessaires au décollage, l’intensité à mettre dans les commandes, etc.

Puiser dans l’expérience d’un pro à moindre coût

Autre gros avantage de la double commande, le novice peut demander à son moniteur toutes les astuces et conseils de pilotage qu’il souhaite. Que faire en cas de décrochage ? Comment réagir face aux vents ? Quel mode utiliser ? Et si l’hélicoptère refuse à décoller ? Autant de questions que tout instructeur est en mesure de répondre par de brèves théories appuyées par des pratiques répétées. Apprendre l’aéromodélisme aux côtés d’un vrai pro revient par ailleurs moins cher que les séances dans un simulateur et vous profitez en prime du plein air ! :)

Birotor, quel modèle choisir ?

L’Hélicoptère birotor est l’appareil qui convient le mieux aux pilotes débutants. Mais si vous ne vous y connaissez pas encore, ces éléments d’informations pourront vous aider.

Les professionnels votent pour le birotor

Les professionnels du modélisme donnant leur avis concernant l’hélicoptère qui convient le mieux aux pilotes débutants sont tous unanimes pour dire que c’est le birotor. Cet appareil adapté à l’usage intérieur ou extérieur est réputé pour la facilité de sa prise en main. Ce modèle est très stable pendant le vol du fait de la complémentarité de ses deux rotors. Il faut noter que certains aéronefs sont équipés de rotors en alu. Ce modèle est plus robuste, mais il est plus difficile à contrôler.

Tenir compte de son budget

Le choix de votre hélicoptère birotor dépend de votre budget. Ainsi, dans la gamme des appareils à petit prix, vous avez la possibilité d’utiliser un aéronef à deux ou trois voies avec une radiocommande infrarouge. Si vos moyens financiers le permettent, vous pouvez investir dans un birotor 2,4 GHz avec quatre voies. Cet appareil est très réactif et il est plus facile à maîtriser. Sa radio présente l’avantage de pouvoir proposer à l’utilisateur plusieurs fréquences. Cela permet d’éviter les interférences avec les commandes des autres modélistes si vous évoluez dans un club.

Choisir son modèle miniature

Après avoir acquis les connaissances de base sur l’hélicoptère birotor, vous devrez être à même de choisir le modèle qui vous intéresse. Voici quelques marques qui pourraient vous inspirer. La majorité des modélistes expérimentés ont commencé avec un Syma S107. Vous pouvez cependant opter pour le V911 si vous voulez vraiment vous faire plaisir. Cet appareil à 4 voies est dédié aux modélistes de tout niveau de part sa facilité de prise en main et ses performances impressionnantes. Il permet également d’expérimenter le pilotage en extérieur si le vent est relativement faible.

Comment optimiser l’autonomie d’un hélicoptère RC ?

Le rêve d’un modéliste est de pouvoir piloter son hélicoptère miniature aussi long temps que possible. Ces jouets sont cependant limités par leur autonomie. Existe-t-il un moyen d’augmenter la performance de ces appareils ?

Choisir une batterie plus performante

Pour améliorer l’autonomie d’un hélicoptère miniature, le modéliste devrait tenir compte d’un certain nombre de paramètres influant sur la performance de l’appareil. La première possibilité est d’équiper son hélicoptère d’un accumulateur plus performant. En remplaçant par exemple une batterie de 120 mAh par une autre de 200 mAh, l’aéronef gagne 2 minutes supplémentaires en autonomie. Seulement, cette démarche peut augmenter le poids du jouet contraignant ce dernier à développer plus de puissance pour voler.

Réduire le poids

Il est également possible de réduire le poids de l’appareil. Cette option a comme avantage d’économiser de l’énergie nécessaire pour maintenir le modèle en vol. Ce choix ne peut être efficace que si le pilote réduit dans le même temps le régime moteur. L’appareil devient alors plus léger et le moteur moins sollicité consommera moins. Le joueur peut également améliorer de façon substantielle les performances de son hélicoptère RC s’il augmente la tension électrique. L’aéronef développera la même puissance alors que son rotor va tourner plus vite. Le débit de gaz restera minime dans ces conditions.

D’autres possibilités

Il y a mille manières d’augmenter l’autonomie d’un hélicoptère miniature. Si les manipulations déjà mentionnées ne s’avèrent pas concluantes, le modéliste peut équiper son modèle d’un moteur à haut rendement. Cette démarche est plus complexe qu’on ne le pense parce que les informations fournies par les fournisseurs d’accessoires ne sont pas forcément précises. Le plus simple serait de remplacer le pignon livré avec le pack par un autre plus petit pour gagner quelques minutes de vol.

Mais la solution que nous vous recommandons est la suivante : prévoyez plusieurs batteries que vous aurez rechargé pour votre hélicoptère et mettez en une nouvelle dès que la première est épuisé. Pour la plupart des modèles des gammes MJX ou WLToys, vous pourrez trouver très facilement des batteries supplémentaires. Comme cette batterie supplémentaire pour F46 ou encore ce lot de 5 batteries pour votre V959. Elles vous permettrons d’enchaîner les sessions de vols pour toujours plus de fun ! :)