Freestyle Drone Race, une exhibition de performance au stade de Wembley

Les drones ont encore fait parler d’eux ! Mercredi 13 avril dernier, une exhibition de 3 heures a eu lieu au stade londonien de Wembley devant une centaine d’invités sélectionnés avec soin,  amateurs de ces quadrirotors.

Habituellement dédié aux rencontres sportives, le stade a accueilli Qualcomm et EE pour une course de drones. Des pilotes de l’ERSA (European Rotor Sports Association) ont aidé à démontrer le fort potentiel de ces engins. Le but étant de promouvoir leurs produits à travers une démonstration de performance. On a pu apercevoir la rapidité de la 4G londonien et l’importance des cartes Snapdragon Flight américaines.

Ce sport naissant semble avoir un brillant avenir ! Cependant, l’effet est bien meilleur en vidéo comme vous pouvez le constater sur les images ci-dessous.

Le public français semble totalement conquis par ces gadgets volants. En effet, la vente a doublé en 2015, par rapport à la précédente année, avec près de 200 000 drones vendus. Un chiffre qui devrait encore se multiplier au cours de cette année. Selon une étude menée par Olivier Wyman, le marché des drones civils pourrait frôler les 652 millions d’euro d’ici 10 ans.

 

Drone boarding, une autre manière de s’amuser avec son drone

Amateur de glisse, troquez votre snowboard  classique pour un engin totalement innovant : le drone boarding ! Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un snowboard tiré par un drone accroché à une ficelle.

Vous n’aurez plus besoin de chercher un terrain en pente pour sortir votre snowboard, votre drone sera votre baguette magique.

Vous commenciez sûrement à vous lasser de votre snowboard. Pour en faire un objet beaucoup plus ludique et moins banal, attachez un cordon suffisamment solide à votre appareil et préparez-vous à faire des jaloux : avec votre planche, vous glisserez sur la neige, tiré par votre drone. Plus besoin de trouver une piste de snowboard, une route enneigée suffit.

Bien sûr, vous l’aurez deviné, il vous faudra un drone assez puissant pour pouvoir vous tracter. Les drones vendus en commerce ne sont peut-être pas prévus à cet effet, mais il y en a quelques-uns qui peuvent faire l’affaire. L’autre solution serait de perdre du poids (beaucoup de poids), mais vous connaissez déjà la réponse…

Après avoir vu cette vidéo, certaines personnes iront sûrement dans leur garage pour bricoler un engin capable de faire la même prouesse. D’autres vont casser leur tirelire pour s’acheter un drone plus puissant. Mais en attendant, vous pouvez d’ores et déjà faire un test de drone boarding avec votre enfant.

Mariage par drone : la nouvelle tendance !

Vous l’avez sûrement remarqué, les drones sont maintenant partout. Ils font même le buzz en s’invitant dans les mariages.

Les fondateurs de Dronstagram ont donc décidé de se lancer dans ce marché en pleine effervescence en créant la plateforme « Mariage par drone ». Le site propose aux couples une façon originale d’immortaliser ce moment unique en prenant de la hauteur.

Finie la fameuse photo de groupe sur les marches de l’église, pas toujours pratique il faut l’avouer… Les drones offre des prises de vue inédites pour faire des photos et vidéos incroyables. Il faudra bien sûr faire appel à des professionnels ! Justement, cette nouvelle plateforme collabore avec des milliers de pilotes-photographes talentueux. Elle sert d’intermédiaire entre les futurs mariés et les professionnels dans ce domaine.

Coût de l’opération : entre 250 et 1 600 €. La différence se justifie par le temps de présence et par la complexité du travail. Un prix raisonnable, puisque ces photographes sont tous des spécialistes de photos et vidéos par drone. En faisant appel à eux, vous bénéficierez d’un travail soigné sans avoir à vous casser la tête pour les autorisations de survol. En échange, le site ne prélèvera qu’une commission de 10 %.

Si vous aussi, vous rêvez d’avoir ce genre de souvenir pour le plus beau jour de votre vie, « Mariage par drone » est le site de référence.

Les drones désormais utilisés dans le secteur agricole

Ayant conquis le monde avec la révolution qu’il a apporté, le drone est désormais utilisé à toutes les fins possibles et imaginables. Certaines sont ludiques, d’autres purement fonctionnelles. Aujourd’hui, même le domaine de l’agriculture se sert de cette merveille technologique.

Prendre une photo ou une vidéo sous un angle inédit, collecter des données dans un endroit difficile d’accès, faire une course de drones… les possibilités sont nombreuses. Aujourd’hui, l’utilisation des drones n’est plus limitée aux domaines de l’audiovisuel, de l’immobilier ou des travaux publics. Les drones s’invitent même dans le secteur agricole.

Vue d’ensemble sur le champ

En France, les agriculteurs se servent des drones pour obtenir des images de haute résolution d’un champ de plusieurs hectares. Ils sont de plus en plus nombreux à demander l’autorisation de survol.

L’agriculteur pourra se servir des données acquises pour identifier les problèmes de levée ou de croissance, localiser les zones atteintes de maladies et les dégâts de gibiers, suivre l’évolution de ses expérimentations… Il pourra aussi interpréter les données pour prendre les décisions nécessaires à l’amélioration de son sol et de ses cultures : mettre plus d’engrais, répandre plus de pesticides… ou tout simplement pour surveiller leurs parcelles.

Les exploits technologiques au service de l’agriculture

Avec les possibilités de planification de vol, de réalisation de vol stationnaire et d’enregistrement des données avec plusieurs types de capteurs, les drones semblent apporter un nouveau souffle au secteur agricole. Selon les capteurs embarqués, les drones peuvent fournir des images de très haute résolution, pouvant aller jusqu’au centimètre. Les drones constituent donc un outil d’aide à la décision pour les agriculteurs.

Monter son drone soi-même

L’idée de fabriquer soi-même son drone (puis de le faire décoller) peut être intimidant et amusant à la fois. Si vous faites partie des personnes qui bricolent, les drones DIY (do it yourself) sont faits pour vous.

… pas besoin d’être un super bricoleur

A défaut de pouvoir fabriquer les pièces de votre drone vous-mêmes, vous pourrez au moins les assembler. Vous ferez quelques centaines d’euros d’économie. Notez cependant le petit problème avec les drones DIY : il vous faudra compter quelques heures avant de pouvoir faire joujou avec votre multi-rotor. Mais si cela ne vous fait pas peur, il est temps de vous lancer. Rassurez-vous, le montage d’un drone ne nécessite pas de compétences particulières (du moment que vous savez manipuler un tournevis !), vous devrez vous en sortir. D’ailleurs, de nombreux drones sont actuellement vendus en kit. Ces derniers sont faciles à monter et n’ont pas forcément besoin de soudure.

Votre projet en quelques étapes

La première étape consiste à commander les composants de votre drone via les sites de vente en ligne. Choisissez le kit qui vous convient, le choix est vaste : DJi, Blackout mini quad, Anakin, Zigogne…  Quelques jours après avoir passé votre commande, vous vous retrouverez devant une pile de boîtes. Vérifiez si toutes les pièces sont là : lamelles de verrouillage, bras, rondelles pivots, flancs, platines ESC supérieur et inférieur, platine batterie, moteurs, contrôleur de vol, hélices, télécommande… Le montage s’effectue comme suit : montage du châssis, des bras, des flancs, du support caméra, du moteur, de la platine batterie, des pieds et des hélices. Enfin, vous n’aurez plus qu’à fixer les derniers accessoires (en option) et vous voilà prêt pour votre baptême de l’air. Si toutes les fixations ont été effectuées correctement, il ne devrait y avoir aucune vibration sur vos vidéos lors du vol.