Ibubble : le drone sous-marin doté d’une caméra HD

Désormais, les amateurs de plongée peuvent aussi s’amuser avec les drones. L’entreprise Lyonnaise iBubble a conçu un drone qui peut suivre le plongeur durant ses découvertes sous-marines.

Inventé par un plongeur invétéré, cet appareil permet de filmer sous l’eau avec une caméra haute définition. Les apnéistes, les documentaristes et les producteurs du grand écran apprécieront sûrement ce petit joujou très pratique. Ce dernier embarque une caméra Hero 5 pouvant capturer des images insolites du fond marin. Il est aussi possible d’utiliser un autre modèle de caméra de la marque Go Pro.

Ne pesant que 5 kg, le drone iBubble est capable de plonger jusqu’à 60 mètres de profondeur. Il se montre très pratique pour filmer la vie des poissons ou pour suivre l’évolution d’un apnéiste professionnel.

© Crédit Photo : http://www.publicdomainpictures.net/view-image.php?image=130615&picture=seabed-underwater

L’iBubble est particulièrement intelligent ! Vous n’aurez pas besoin d’une console de commandes pour le manipuler, il est capable de suivre automatiquement votre parcours. Vous pourrez également l’utiliser pour explorer les grands fonds marins en restant au sec sur votre bateau.

Ce drone propose différents modes de capture que l’utilisateur pourra sélectionner facilement grâce à son bracelet connecté. L’utilisateur pourra passer du 360° au selfie, sans oublier le zoom in et le zoom out.
Cerise sur le gâteau : ce dispositif est aussi doté d’une fonction de remontée automatique, dès que la batterie commence à s’affaiblir.

Inutile de vous presser dans les boutiques pour le moment. La sortie de ce drone est prévue pour 2007, pour le grand public. En attendant, l’entreprise iBubble effectuera une campagne de financement pour récolter les fonds nécessaires à ce lancement.

Le drone humanitaire Zipline apportera son aide au Rwanda

Les drones sont bien connus pour leur usage militaire : armement, surveillance aérienne… Mais ces petits appareils volants peuvent aussi intervenir dans l’humanitaire, tel est le cas pour le drone Zipline.

                                                                       © Crédit photo : flickr

Conçu par l’entreprise du même nom et propulsé par Google et Microsoft, ce dernier a été créé spécialement pour transporter des médicaments plus rapidement vers les hôpitaux ou les centres de soins. Cette idée du gouvernement Rwandaise, encore inimaginable il y a quelques années de cela, se révèle aujourd’hui très pratique.

Ce drone pourra être utilisé si les sites sont difficilement accessibles par la route. Ce petit engin est en mesure de livrer les médicaments de moins de 1.3 kg aux quatre coins du pays, et ce, en à peine 30 minutes. Il s’agit généralement de sang pour une transfusion ou de sérum. Une bonne nouvelle pour les personnes gravement blessées ou nécessitant un contrepoison en pleine cambrousse.

Du point de vue technique, le drone Zipline peut parcourir jusqu’à 120 kilomètres et peut relayer sans problème les différentes contrées de l’Afrique. Il a été conçu pour résister aux conditions météorologiques difficiles. Une fois au-dessus du site, le matériel médical sera lâché en vol et atterrira en douceur à l’aide de parachutes.

Le peuple Rwandais peut déjà se réjouir, ce projet sera lancé à partir de l’été 2016. Une centaine de livraisons par jour seront envisagés d’ici quelques mois. Le gouvernement a déjà commandé plusieurs prototypes auprès de l’entreprise Zipline.
L’usage de ces drones permettra certainement de réduire le nombre d’épidémies, comme la tuberculose ou la malaria, qui continuent de frapper ce pays jusqu’à aujourd’hui.

Cracuns, un drone qui peut hiberner… dans l’eau

Les concepteurs de drones ne cesseront jamais de nous étonner par leurs créations aussi sophistiquées que farfelues. Cette fois-ci, ils ont réussi à mettre au point des drones qui peuvent plonger dans l’eau et y rester pendant plusieurs mois avant de redécoller.

Parmi ces drones « aquatiques », Cracuns fait partie des plus stupéfiants. Ce modèle peut être laissé sous l’eau durant plusieurs jours, voire des mois. Le plus étonnant, c’est qu’il en ressortira indemne, sans aucune trace de corrosion : son alliage externe et ses composants internes ont été spécialement conçus pour résister à la pression et à la salinité de l’eau.

Créé par les chercheurs de l’institut universitaire John Hopkins, Cracuns est le drone aquatique par excellence. Les éléments qui composent cet appareil ont été sélectionnés afin de le protéger des phénomènes corrosifs, surtout de l’effet dévastateur de l’eau de mer. Cracuns peut ainsi être mis en veille au fond d’un lac ou d’un étang sans problème.

A peine créé, Cracuns fait déjà rêver de grands visionnaires quant aux nombreuses applications envisageables. Et, ce drone deviendra sûrement le joujou préféré des militaires. Ils pourront la mettre en veille au fond d’un lac ou d’un étang pour guetter ou surprendre leurs ennemis.

Mais gardons les pieds sur terre ! Pour l’instant, Cracuns sera surtout utilisé à de meilleures fins, comme le secourisme. Il permettra d’assister efficacement les équipes de sauveteurs lors d’un naufrage. A titre d’exemple, on pourra s’en servir pour localiser rapidement le bateau, évitant les longues périodes de recherches. Etant équipé d’une caméra waterproof, ce drone offrira même la possibilité de rechercher des personnes en train de se noyer.

Juin 2016 : Le rendez-vous est pris pour le Festival Drôles de Drones

Avis aux amateurs de drones ! La Cité des Sciences et de l’Industrie, à Paris, organise le festival « Drôles de Drones » ce 4 et 5 juin 2016. Ce rassemblement sera entièrement consacré à l’aspect utilitaire, artistique et numérique de ces appareils volants.

 

 © Crédit Photo : Pixabay

Utilité des drones, dernières avancées, actualités… autant d’informations qui vous permettront de percer tous les secrets de cet engin, qui fait partie intégrante de votre vie. Vous aurez l’occasion d’en savoir un peu plus sur les meilleurs drones du marché et ceux qui sont encore à l’état de prototype.

Ce festival est aussi l’occasion pour les amateurs de drones de se retrouver entre eux. Des constructeurs comme Parrot et les Fédérations professionnelles des pilotes de drones et d’auto modélisme répondront aussi présents.

Ces deux jours permettront de mieux cerner le monde du drone d’aujourd’hui et d’envisager celui du futur. Au programme : « Drones Talks » (conférences), ateliers « Fab Labs », démonstrations de pilotage, spectacles de danse de drones, exposition photos et courses de drones, organisées à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le festival est accessible à tous pour un tarif de 9 €. Les plus de 60 ans, les enseignants, les moins de 25 ans, les familles nombreuses et étudiants bénéficieront d’un tarif réduit à 7 €. En revanche, l’entrée est gratuite pour les moins de 6 ans, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires des minima sociaux, les personnes handicapées et leur accompagnateur.