Les meilleures astuces pour choisir son premier hélicoptère

Le choix du premier hélicoptère relève d’une analyse méticuleuse. Le prix, la taille, le modèle, l’esthétique, la surface de jeu et plusieurs paramètres doivent être pris en compte.

Avant de choisir un modèle quelconque, étudiez la surface mise à votre disposition pour faire voler votre appareil. Adaptez ensuite la taille de l’hélicoptère selon l’espace défini. Par exemple, n’achetez pas un hélicoptère mesurant 40 cm si vous habitez dans un studio, choisissez un appareil de plus petite taille de 12 à 25 cm de long.

Si vous jouez à l’intérieur, faites voler l’appareil dans une pièce spacieuse comme le garage, le salon ou séjour, la salle de sport, etc.

Deuxième critère à observer lors de l’achat du premier hélicoptère, vérifiez la durée de charge de sa batterie. Les appareils grands et lourds ont besoin de plus d’énergie, et donc d’une batterie plus puissante. Ainsi, leur capacité et le temps de chargement sont plus importants.

Il faut charger les batteries de 150 mAh en 25 minutes contre 60 à 90 minutes pour les batteries de 500 mAh. Dans les deux cas, il est possible de jouer avec l’hélicoptère de 8 à 12 minutes.

Ne négligez pas les conditions climatiques de votre ville lorsque vous décidez d’investir dans un hélicoptère miniature. Encore une fois, souvenez qu’avec les mini-hélicoptères, nous recommandons vraiment de pratiquer en indoor ou en extérieur mais que si le vent est nul ou quasi nul. Sans quoi votre hélico sera moins évident à piloter, à moins d’avoir opté pour un V922 ou un Nano Wasp 100. Là c’est sûr, vous pouvez y aller. :)

Une fois l’hélico acquis, il est primordial d’en maitriser les commandes avant les premiers essais. Faites donc vos premiers décollages au-dessus du lit par exemple, ce qui permettra d’éviter des chutes trop brutales. Familiarisez-vous avec les gaz tout doucement, puis petit à petit essayer de manœuvrer l’appareil. Mais n’oubliez pas, rien de sert de se presser, l’apprentissage est une étape importante et dont vous vous souviendrez longtemps… Pour le meilleur et pour le pire ! :)

À quoi sert réellement le gyroscope d’un hélicoptère ?

Le gyroscope est un équipement indispensable pour un hélicoptère miniature bien que certains modélistes estiment qu’il est possible de piloter un modèle dépourvu de ce dispositif.

Quelle est l’utilité d’un gyroscope ?

Les évolutions technologiques ont apporté un tout un lot d’améliorations dans le domaine du modélisme. Malgré cela, votre appareil peut tout de même se montrer capricieux et vous réserver quelques surprises comme des changements brusques de direction, lorsque vous modifiez le régime moteur ou tout simplement lorsqu’un vent souffle continuellement dans une direction précise. Ces éléments peuvent déstabiliser votre hélicoptère RC. Le gyroscope sert justement à maîtriser les actions du deuxième rotor installé sur la queue de votre aéronef. En fait, ce dispositif constitue le garant de la stabilité de votre modèle réduit.

Comment fonctionne cet équipement ?

Cet équipement agit en s’intercalant entre le servo qui assure la commande du rotor anti-couple et le récepteur. Dès que la queue de l’hélicoptère effectue une rotation vers la gauche par exemple, le gyro émet un signal invitant le servo de l’appareil à ordonner une rotation en sens inverse de façon à permettre à votre modèle de rester dans la bonne direction. Il faut noter que l’action du gyroscope se déclenche après la détection d’un mouvement à l’arrière du modèle miniature.

Il est possible de régler le gyroscope

Le gyroscope s’avère utile pour les amateurs de modélisme. Il est possible de régler la sensibilité de ce dispositif en fonction de l’expérience et des exigences du pilote. Il faut savoir cependant que vous ne devez pas toucher à votre gyro, sans avoir vérifié que tous les réglages de votre modèle soient au point. Régler un gyroscope revient de ce fait à optimiser l’effet de la correction (gain) apportée au niveau de rotor anti-couple. Certains modèles permettent d’effectuer des mises au point supplémentaires agissant par exemple sur le délai de réactivité du servo.

Conseils pour débuter en hélicoptère télécommandé

À la différence des pilotes expérimentés, les pilotes qui débutent éprouvent souvent du mal à trouver le modèle qui leur convient le mieux. Cet article va tenter de fournir des pistes pour ceux qui souhaitent que leur première expérience de pilotage soit une réussite.

Commencer par un appareil plus petit

Pour bien débuter en modélisme hélicoptère, l’apprenti pilote doit choisir un appareil qui convienne à son niveau de compétence. Ainsi, la taille de l’aéronef peut s’avérer déterminante. Un hélicoptère RC de classe 100, ce chiffre indiquant le diamètre du rotor, est conseillé pour faire ses premières armes. Cet appareil est plus facile à manier et peut évoluer dans un endroit pas forcément spacieux. Il est plus prudent d’opter pour une coque en plastique pour éviter d’abîmer votre nouveau protégé dès le premier usage. Vous verrez, les erreurs de manœuvre sont fréquentes lors de la première prise en main. Mais ne vous inquiétez pas, on est tous passé par là ! :)

Tenir compte de la puissance du moteur

Il est évident que pour votre initiation en aéromodélisme, il n’est pas nécessaire de mettre des sommes folles pour avoir le modèle le plus performant. En effet, mieux vaut choisir un modèle raisonnablement puissant pour faciliter l’apprentissage et les manœuvres et pour se faire la main sans transpirer à chaque atterrissage tumultueux. Puis rien ne vous empêchera par la suite d’expérimenter un modèle de la gamme supérieure. Pour ceux qui débutent dans cette discipline, nous recommandons vivement d’opter pour type de modèles RC appelé bi rotor ou un Pas fixe. L’appareil « Prêt à voler » ou « Ready to Fly » (RTF) convient également aux débutants. Livré avec tous les accessoires, celui-ci évite aux apprentis pilotes de s’embrouiller avec la mécanique.

Opter pour un hélicoptère facile à entretenir

Cette passion nécessite un investissement non négligeable. En effet, outre les dépenses d’acquisition de votre modèle, il faudra également que vous pensiez aux pièces et accessoires de rechange (pâles, batterie, etc.). Si vous débutez dans ce domaine, il est donc plus raisonnable pour vous d’acheter un hélicoptère de petite catégorie ou de catégorie intermédiaire, qui coûtent moins chers à l’entretien en attendant que vous deveniez un crack en pilotage et passiez au modèle haut de gamme.

Quel type de radio acheter pour son hélicoptère ?

Lorsque vous choisissez votre modèle d’hélicoptère RC, vos critères de sélections ne doivent pas se limiter aux spécificités de l’aéronef. La performance de la radiocommande doit aussi vous permettre de mieux « faire corps » avec votre protégé.

Opter pour une radio à haute fréquence

Les pilotes amateurs n’y verront certainement pas de différence, mais la performance de la télécommande influe sur le comportement du modèle durant le vol. Ainsi, il est primordial que vous puisiez à partir de la manette entrer en contact avec votre hélicoptère miniature. Le choix de votre radio doit donc dans un premier temps reposer sur les fréquences radio.

Lorsque vous évoluez au sein d’un club, les autres pilotes exploitent chacun une fréquence déterminée. Ainsi, si vous réglez votre télécommande sur une modulation déjà utilisée par un autre modélise, vous risquez de perdre le contrôle de votre hélicoptère. Il est donc conseillé de se servir d’un émetteur à six voies à même de capter les ondes sur la fréquence 2,4 GHz. Celle-ci peut prendre en charge une quarantaine d’utilisateurs sans risque d’interférence avec les autres pilotes aux alentours.

Privilégier la télécommande en Mode 2

Une fois que vous n’avez plus de souci concernant le risque de perdre le contrôle de votre hélicoptère miniature, vous devez penser à la manière de piloter votre petit hélicoptère. Vous devez savoir que selon les modèles de radiocommande, vous pouvez trouver quatre mondes de pilotage différents. Les modélistes appréhendent cette technicité selon leur niveau d’expérience et le confort de commande exigé.

Les professionnels de l’aéromodélisme hélicoptère estiment que le Mode 2 (Gaz à gauche) est plus pratique et c’est pour cela que 95 % des pilotes de modèles miniatures dans l’Hexagone l’utilisent. Pour un modèle à Pas fixe, la manette comportera sur dans sa partie gauche les fonctions Gaz/Pas et anti-couple. À droite, vous trouverez les commandes cyclique latérale et cyclique longitudinale.

Quelle différence entre un hélicoptère FP et un modèle CP ?

Il n’est pas facile pour une personne qui débute dans le modélisme de faire la distinction entre un hélicoptère à Pas fixe et un modèle CP. Ces indications peuvent vous aider à vous y retrouver.

L’Hélico FP est fait pour les débutants

L’hélicoptère FP ou Pas fixe est un modèle plutôt réservé aux pilotes débutants. L’engin est équipé d’un seul rotor et d’un anti-couple situé au bout de la queue. Pour cette catégorie d’appareil le changement d’altitude s’opère à augmentant ou en diminuant la vitesse de rotation du rotor. Cet aéronef reste cependant très vulnérable au vent du fait de l’incidence invariable de ces pales ce qui limite son utilisation dans des espaces intérieurs ou en extérieur, mais dans de conditions plus que clémentes.

Le modèle CP, le roi du modélisme

Si l’hélicoptère FP est conçu pour les pilotes peu exigeants, le modèle à Pas Variable est considéré comme l’aéronef préféré des modélistes expérimentés. La différence entre les deux catégories repose sur le fait que dans le CP, l’incidence des pales peut varier et cette modulation permet à l’appareil de résister au vent extérieur. Ainsi, l’aéronef peut amorcer une descente sans que le pilote soit obligé de baisser le régime du moteur alors que ceci n’est pas possible avec un Pas fixe. En plus, ce modèle est capable de réaliser de nombreuses figures.

Plus de précautions à prendre avec le modèle CP

Les passionnés de modélisme préfèrent donc pour leur majorité l’hélicoptère à Pas Variable. Seulement, ces appareils font courir plus de risque aux utilisateurs et au voisinage. En effet, avec un rotor qui tourne à plus de 1800 tours à la minute contre 600 tours/minute pour un FP, il est conseillé de s’éloigner le plus possible des pales. Il faut noter que plus la taille de l’aéronef augmente, plus la vigilance doit être accrue.

Liste des meilleurs hélicoptères radiocommandés

Vous avez été nombreux à nous la demander, la voici enfin : la liste des meilleurs hélicoptères radiocommandés proposés chez Helicoptere RC 24 !

1. On retrouve évidemment en premier dans ce classement l’indéboulonnable Syma S107 qui reste LA référence en matière de petit hélicoptère télécommandé. Son incroyable maniabilité associé à son prix version mini en font l’hélico le plus demandé.

2. La seconde marche est ravie par l’hélicoptère RC 8003 qui, de part son explosivité et son agilité, le place en très bonne position. Il a également l’immense avantage de pouvoir être également piloter en extérieur même si il y a du vent.

3. La troisième marche de ce podium à cinq revient au superbe hélicoptère Avatar dont la maniabilité et la résistance n’est plus à prouvé. Pilotable dans 6 directions différentes il est hyper agréable piloter et facile à prendre en main.

4. Le quatrième gagnant de cette sélection est le mythique hélicoptère Chinook. Ce majestueux hélico est la réplique conforme du modèle construit par Boeing et utilisé abondamment lors de nombreuses opérations militaires à travers le monde. Il s’agit du coup de cœur de l’équipe d’Helicoptere RC 24.

5. Enfin, le dernier à clôturer cette sélection VIP est l’hélicoptère électrique 8004 qui de part sa taille est de loin l’hélicoptère le plus excitant. Ses 75 cm de long font de lui un redoutable engin capable de sillonner le ciel et les grands espaces avec une vivacité incroyable. C’est véritablement l’Aston Martin des airs qui rendra jaloux n’importe quel pilote. À ne mettre qu’entre de bonnes mains ! :)

Débuter au mieux en hélicoptère télécommandé

Voici un sujet qui ravir tout ceux qui s’initie à la pratique du modélisme et plus particulièrement aux hélicos RC. Bien que la maniabilité des modèles se soit véritablement accrue depuis de nombreuses années, les hélicos nécessitent toutefois un certain apprentissage.

Pour débuter il sera donc important de bien sélectionner son hélico rc afin de progresser par étape. Nous vous recommandons donc si vous êtes débutant, de commencer par la catégorie des mini hélicoptères.

Ils sont très maniables et vraiment facile à prendre en main et vous pourrez du coup commencer vos premiers vols rapidement.

L’autre avantage – et non des moindres – est qu’ils ont une durée de vol nettement plus importante que les hélicos grande taille et leur temps de recharge est également plus court. Du coup un maximum de fun et une progression des plus rapides !

Enfin, étant plus léger ils vont être beaucoup plus résistant. Ce qui les rend idéal pour résister aux accrochages liés aux premières missions.

Vous trouverez sur le site ces différents modèles. Il y a tout d’abord le Syma S107 qui est la référence en matière dans le genre. Ils sont disponibles de 3 couleurs différentes (jaune, bleu ou rouge).

Vous pourrez aussi découvrir l’hélicoptère Avatar qui est un des plus demandés. De part sa configuration avec deux hélices latérales il peut donc se déplacer… latéralement. Il est disponible en 3 couleurs (jaune, bleu et rouge).

Enfin, deux autres hélicoptères télécommandés type « répliques » font partis de cette famille.

Il y a tout d’abord l’hélicoptère des gardes côtes américaines. Il a été de toutes les missions de sauvetage et est très apprécié de ceux qui veulent être un héros !

L’autre hélicoptère est l’hélico de combat qui a été conçu pour faire les missions les plus périlleuses. Très maniable il est également capable de voler de nuit pour réaliser des missions nocturnes grâce à ses nombreuses LED.

Ces hélicos RC sont donc la première étape pour commencer a apprendre le pilotage d’hélicoptères télécommandés. Nous vous recommandons d’ailleurs d’utiliser votre hélico de préférence en intérieur au départ et ensuite vous essayer au vol en extérieur si le vent est très faible pour vous rajouter de la difficulté supplémentaire et ainsi devenir le roi en pilotage d’hélicoptère.