Des livraisons de produits par drone, un avenir pour le commerce en ligne

Un drone capable de livrer des produits ? L’idée n’a pas attendu longtemps avant de faire son bonhomme de chemin. Google ne fait pas exception à la règle. Tout comme Amazon, il est parmi les premiers à proposer des drones de livraison de produits. En plein vol de test, le prototype de Google a été photographié par Aaref Hilaly de Sequoia Capital, afin de subir un contrôle de normalité. Project Wing est une initiative de Google intégrant son laboratoire de recherche et de développement. C’est là où ses drones sont développés. En Australie, en Suisse et en France, de nombreuses entreprises font déjà l’expérience des livraisons par drone.

Si cela entre dans l’ordre des choses dans ces pays, la situation n’est pas la même aux Etats-Unis où la régulation des drones est l’une des plus strictes au monde. Comme on peut s’y attendre, de nombreuses restrictions doivent être observées, par exemple, le type de drone autorisé, l’altitude qu’il peut dépasser et même jusqu’au poids qu’il peut transporter. Une loi vient même d’être promulguée par le gouvernement américain qui soumet la possession d’un drone à l’obtention d’un certificat fédéral.

Livraison par drone

Au pays de l’Oncle Sam, les autorités s’inquiètent plus d’identifier les propriétaires de drones que de trouver les drones en eux-mêmes. La livraison des produits par drone connaît un énorme boom dans le commerce en ligne. Rapide et d’un coût avantageux, cela permet de minimiser les circuits classiques. Les zones enclavées peuvent bénéficier du service  comme il se fait déjà couramment en Australie.

Il faut reconnaître  que le drone de Google est bien plus élaboré que celui d’Amazon, notamment des ailes plus développées et une armature pouvant supporter une charge considérable. Durant la phase de test, le drone a parcouru ne distance de 8 kilomètres en l’espace de 5 minutes. 

Les commentaires sont fermés.