Pilotage de drones : attention aux excès !

Nous l’avons compris : les drones sont partout et ne se cachent plus ! Avec tout ce qu’on peut faire aujourd’hui avec un drone, on ne s’étonne plus de rien ! Les améliorations constantes apportées à ces engins permettent d’étendre à l’infini les possibilités d’utilisation. Dans l’euphorie de découvrir et d’expérimenter les nouvelles fonctions de leur drone, certains pilotes oublient complètement les réglementations qui entourent le pilotage de ces appareils « modernes » et « branchés » ainsi que les règles de bon voisinage et s’autorisent de nombreux « écarts » de conduite.

Un habitant du Kentucky a par exemple abattu un drone qui survolait sa propriété. Estimant qu’il s’agissait purement et simplement d’une tentative de violation de sa vie privée, il a choisi de réagir ! Malgré les explications de William Merideth (propriétaire de l’appareil) qui a prétexté avoir voulu prendre des photos d’une maison voisine, les autorités alertées n’ont pas incriminé le tireur. William Merideth a donc été débouté de sa demande d’être dédommagé à hauteur de 1 800 dollars, en plus d’une garde-à-vue de quelques heures.

En effet, la loi stipule qu’il est strictement interdit de faire voler un drone au-delà de 120 mètres d’altitude ou de le faire survoler au-dessus des personnes, des propriétés privées et des animaux. Les drones doivent par ailleurs, rester dans le champ de vision de leur pilote, tout au long de leur trajectoire. Alors, messieurs les pilotes, refrénez un peu vos envies de looping en pleine agglomération pour éviter que votre drone ne soit abattu. Personne n’aimerait d’ailleurs se sentir « espionné » de la sorte, même si vos intentions ne sont pas mauvaises ! Alors, pensez à contrôler vos ardeurs tout en respectant les autres !

Les commentaires sont fermés.