Drone Ehang 184, transporter un passager est maintenant possible

Les Chinois sont vraiment en avance dans le monde de la technologie ! La preuve, l’entreprise Ehang a pu construire le premier drone gros gabarit, capable d’accueillir un passager, un scénario qui était jusque-là réservé aux films de science-fiction.

Ce modèle est d’autant plus impressionnant vu qu’il est entièrement autonome. Il ne nécessite aucun pilote, il suffit de saisir un itinéraire de vol sur la tablette numérique intégrée et le drone se déplacera tout seul : décollage et atterrissage inclus.

 

                                                                        © Crédit photo : Flickr

Ce drone de 200 Kg a été conçu pour transporter un passager de moins de 100 Kg. Il peut atteindre une vitesse de pointe de 100 Km/h en vol. Un peu plus et on se retrouverait dans la prochaine saga de la guerre des étoiles.

Le seul hic, c’est que l’Ehang 184 ne permet pas encore de voyager d’une ville à une autre. Son moteur de 106 KW provoque une décharge rapide de la batterie réduisant sa durée maximale de vol à 23 minutes. Mais rassurez-vous, l’entreprise Ehang est en train de chercher une solution pour pallier à ce problème.

Nous pouvons déjà nous projeter dans le futur avec le drone Ehang 184. Cet appareil servira efficacement dans plusieurs domaines, en tant que voiture volante ou comme taxi autonome. Il pourra aussi être utilisé dans le transport d’équipements ou pour la livraison de colis postaux. Les premiers tests sur un prototype ont déjà été lancés aux Etats-Unis, dans le Nevada.

Le laboratoire Lung Biotechnology est déjà prêt à investir dans ces drones à gros gabarit. Selon Lung Biotechnology, ces modèles seraient parfaits pour le transport des organes artificiels vers les hôpitaux.

Voilà un drone qui n’a pas fini de faire parler de lui…

Rook Drone : le drone pilotable en intérieur et à distance, depuis un smartphone

On n’est jamais assez prudent en matière de sécurité. Aujourd’hui, l’évolution spectaculaire de la technologie permet de faire de nombreux progrès. Un  groupe d’étudiants de l’université Northgwestern a eu la brillante idée de rechercher un financement pour lancer Rook Drone, un drone pilotable en intérieur et à distance, depuis un smartphone.  Où que vous soyez, il sera possible de le faire voler dans une maison ou dans un bâtiment pour effectuer de la surveillance. Le contrôle se fait via un signal Wi-Fi présent dans l’habitation.

Le Rook Drone vous sera d’une grande utilité. Avec ce dispositif  installé chez vous,  vous pouvez laisser derrière vous, les problèmes de sécurité quand viendra le moment de partir en vacances. Quelle que soit votre destination, vous pouvez surveiller votre intérieur depuis l’endroit où vous vous trouvez. Oui, parfaitement ! Il vous sera possible de surveiller des enfants, des animaux ou une baby-sitter depuis votre bureau et pourquoi pas vous assurer du bon verrouillage d’une porte ou de l’extinction d’une plaque chauffante ?

Rook Drone : une solution de contrôle facile depuis n’importe où dans le monde !

Si l’idée vous séduit, vous pouvez vous aussi participer à la campagne de financement en rejoignant la plateforme de Crownfounding Indiegogo. Vous vous demandez peut-être quand ce bijou de la technologie sera enfin commercialisé ? Les premiers  Rook Drones sont prévus sortir vers décembre 2016. Il n’en tient qu’à vous de faire en sorte que le défi lancé par ses étudiants soit une réussite ! Les participants pourront obtenir un Rook Drone pour 99 euros au lieu du prix de vente prévu de  200 dollars. Alors, si vous avez besoin de contrôler votre maison à distance, c’est le moment de bouger !  Le Rook Drone pourrait être pour vous, la solution que vous avez longtemps cherchée.

 

Test de drones : lequel filme les meilleures vidéos ?

Rien ne pourra plus nous surprendre devant l’évolution spectaculaire des drones. On aura décidément tout vu ! On lit partout ailleurs que les meilleures vidéos sont filmées au moyen des drones. Reste à savoir comment reconnaître celui qui filme le mieux !  Nous avons fait le test à votre place en comparant quatre drones dédiés à cette fonction, malgré qu’ils ne soient pas à la portée de tous les utilisateurs. Spécialement conçus pour filmer, les drones concernés agissent comme des caméras volantes et remplissent merveilleusement bien leurs fonctions. Capables de s’élever dans les airs jusqu’à une hauteur de 100 mètres au-dessus du sol, ils se déplacent facilement à une vitesse de 50 km/h. A l’aide de leurs bras motorisés, ils procurent les meilleurs cadrages avec des images très stables et un affichage en direct sur notre smartphone. Alors, tenez-vous bien, le défi est lancé avec 4 drones en compétition.

Le Bebop du fabricant français Parrot est un drone poids plume qui coûte la bagatelle de 450 euros. Ses deux principaux rivaux sont notamment ceux de Xiro et DJI qui sont des drones chinois coûtant deux fois plus chers. A cela, nous avons rajouté le drone haut de gamme de l’américain 3DR de 1 300 euros pour apporter plus de piment au défi.  A qui revient la victoire ?

A l’issue du test que nous avons effectué, le DJI Phantom Standard a remporté de très loin la compétition grâce à son excellent rapport qualité-prix. Il est d’autant plus fiable que ses pairs avec notamment une qualité d’image remarquable. Face à ses performances, le Xplorer de Xiro et celui de 3DR  ont eu toutes les peines du monde à justifier leur écart de prix. Le Bebop de Parrot quant à lui a ravi la 2e place avec un prix plus abordable et l’avantage d’être le seul à pouvoir voler correctement à l’intérieur d’une maison. Le seul bémol  est qu’il s’est montré moins performant et moins fiable que ses concurrents.

Tout ça c’est bien beau mais avant de foncer tête baissée dans l’achat de ce genre de drone, il faut savoir que ce ne sont pas des jouets. Leur pilotage demande une véritable dextérité et le risque de les détruire dès le décollage ou de blesser existe bel et bien. Toutefois, l’exacte fiabilité sur ce genre d’appareils n’est pas toujours au rendez-vous. Voilà pourquoi la prudence est de mise.