Les limites et dangers des drones : ce qu’il faut savoir

Les drones n’ont pas fini de nous surprendre en enchaînant exploits et nouvelles fonctionnalités. Ils font chaque année de plus en plus d’adeptes et remportent à chaque fois, un franc succès. Il faut savoir qu’au-delà de leur perfection, ces petits bijoux de la technologie, comme on aime les appeler,  ont aussi leurs limites et leur utilisation peut dans certains cas, s’avérer dangereuse.

Bien qu’en vente un peu partout, les drones sont soumis à certaines réglementations. Il faut savoir au préalable qu’il existe deux catégories d’utilisateurs de drones. D’une part, nous avons la catégorie des utilisateurs lambda qui intègrent les drones dans leurs loisirs favoris et d’autre part, celle des professionnels. Si monsieur tout le monde n’a pas besoin d’autorisation pour utiliser un drone, le professionnel lui, a par contre besoin d’un brevet de pilote de type ULM reconnu par la direction générale de l’aviation civile avant de pouvoir piloter son drone. Par ailleurs, son engin doit obligatoirement porter une plaque d’immatriculation.

Quoiqu’il en soit, vous devez observer certaines règles et précautions lorsque vous utilisez un drone. En faisant voler un drone dans les airs, vous occupez l’espace aérien qui en passant, ne vous appartient pas. Votre engin ne doit en aucun cas disparaître de votre champ de vision. Veillez à ne pas survoler les personnes et respecter les hauteurs maximales de vol. L’utiliser à proximité des aérodromes est strictement interdit. Vous ne devez pas non plus l’utiliser la nuit ou le faire survoler des sites sensibles ou protégés. Il faut également respecter la vie privée des autres et ne pas diffuser des prises de vues sans l’accord des personnes concernées et encore moins en faire une utilisation commerciale.

L’idée de faire voler votre drone en pleine montagne vous paraît excitant ? Attention, ça peut être très dangereux notamment si vous pensez filmer une superbe descente en ski ou en snowboard. En tant que robot aveugle, votre drone n’est pas à l’abri d’une perte de signal GPS entre deux montagnes. De plus, le froid tue les batteries. Votre drone risque tout simplement de s’arrêter en plein vol et de retomber sur quelqu’un s’il est à cours d’énergie, mis à part le fait qu’il est particulièrement sensible au vent. Alors, prudence !