Drone boarding, une autre manière de s’amuser avec son drone

Amateur de glisse, troquez votre snowboard  classique pour un engin totalement innovant : le drone boarding ! Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un snowboard tiré par un drone accroché à une ficelle.

Vous n’aurez plus besoin de chercher un terrain en pente pour sortir votre snowboard, votre drone sera votre baguette magique.

Vous commenciez sûrement à vous lasser de votre snowboard. Pour en faire un objet beaucoup plus ludique et moins banal, attachez un cordon suffisamment solide à votre appareil et préparez-vous à faire des jaloux : avec votre planche, vous glisserez sur la neige, tiré par votre drone. Plus besoin de trouver une piste de snowboard, une route enneigée suffit.

Bien sûr, vous l’aurez deviné, il vous faudra un drone assez puissant pour pouvoir vous tracter. Les drones vendus en commerce ne sont peut-être pas prévus à cet effet, mais il y en a quelques-uns qui peuvent faire l’affaire. L’autre solution serait de perdre du poids (beaucoup de poids), mais vous connaissez déjà la réponse…

Après avoir vu cette vidéo, certaines personnes iront sûrement dans leur garage pour bricoler un engin capable de faire la même prouesse. D’autres vont casser leur tirelire pour s’acheter un drone plus puissant. Mais en attendant, vous pouvez d’ores et déjà faire un test de drone boarding avec votre enfant.

Mariage par drone : la nouvelle tendance !

Vous l’avez sûrement remarqué, les drones sont maintenant partout. Ils font même le buzz en s’invitant dans les mariages.

Les fondateurs de Dronstagram ont donc décidé de se lancer dans ce marché en pleine effervescence en créant la plateforme « Mariage par drone ». Le site propose aux couples une façon originale d’immortaliser ce moment unique en prenant de la hauteur.

Finie la fameuse photo de groupe sur les marches de l’église, pas toujours pratique il faut l’avouer… Les drones offre des prises de vue inédites pour faire des photos et vidéos incroyables. Il faudra bien sûr faire appel à des professionnels ! Justement, cette nouvelle plateforme collabore avec des milliers de pilotes-photographes talentueux. Elle sert d’intermédiaire entre les futurs mariés et les professionnels dans ce domaine.

Coût de l’opération : entre 250 et 1 600 €. La différence se justifie par le temps de présence et par la complexité du travail. Un prix raisonnable, puisque ces photographes sont tous des spécialistes de photos et vidéos par drone. En faisant appel à eux, vous bénéficierez d’un travail soigné sans avoir à vous casser la tête pour les autorisations de survol. En échange, le site ne prélèvera qu’une commission de 10 %.

Si vous aussi, vous rêvez d’avoir ce genre de souvenir pour le plus beau jour de votre vie, « Mariage par drone » est le site de référence.

Les drones désormais utilisés dans le secteur agricole

Ayant conquis le monde avec la révolution qu’il a apporté, le drone est désormais utilisé à toutes les fins possibles et imaginables. Certaines sont ludiques, d’autres purement fonctionnelles. Aujourd’hui, même le domaine de l’agriculture se sert de cette merveille technologique.

Prendre une photo ou une vidéo sous un angle inédit, collecter des données dans un endroit difficile d’accès, faire une course de drones… les possibilités sont nombreuses. Aujourd’hui, l’utilisation des drones n’est plus limitée aux domaines de l’audiovisuel, de l’immobilier ou des travaux publics. Les drones s’invitent même dans le secteur agricole.

Vue d’ensemble sur le champ

En France, les agriculteurs se servent des drones pour obtenir des images de haute résolution d’un champ de plusieurs hectares. Ils sont de plus en plus nombreux à demander l’autorisation de survol.

L’agriculteur pourra se servir des données acquises pour identifier les problèmes de levée ou de croissance, localiser les zones atteintes de maladies et les dégâts de gibiers, suivre l’évolution de ses expérimentations… Il pourra aussi interpréter les données pour prendre les décisions nécessaires à l’amélioration de son sol et de ses cultures : mettre plus d’engrais, répandre plus de pesticides… ou tout simplement pour surveiller leurs parcelles.

Les exploits technologiques au service de l’agriculture

Avec les possibilités de planification de vol, de réalisation de vol stationnaire et d’enregistrement des données avec plusieurs types de capteurs, les drones semblent apporter un nouveau souffle au secteur agricole. Selon les capteurs embarqués, les drones peuvent fournir des images de très haute résolution, pouvant aller jusqu’au centimètre. Les drones constituent donc un outil d’aide à la décision pour les agriculteurs.

Skywall 100, un bazooka qui capture les drones

Et un de plus à rejoindre les rangs des arsenaux anti-drones ! A force d’enquiquiner les voisins ou de s’aventurer dans des lieux sensibles, les drones ont fini par se faire beaucoup d’ennemis. La preuve, les constructeurs semblent avoir déniché un filon dans la fabrication de munitions anti-drones. OpenWorks sort l’artillerie lourde avec ce bazooka lance-filet dénommé Skywall 100.

Et non, si vous vous attendiez à faire exploser des drones en plein vol en voyant le mot « bazooka », vous allez être déçu. Skywall 100 capture le drone avec un filet équipé d’un parachute. Ce dernier sert à amortir la chute de l’engin volant. Ce bazooka à air comprimé digne de James Bond, peut projeter son filet jusqu’à une distance de 100 mètres ! A l’inverse des armes à ondes radios qui font s’écraser les drones n’importe où, Skywall 100 assure un atterrissage en douceur. Mieux encore, il se recharge en 8 secondes et peut donc enchaîner les captures de drones, les uns après les autres.

Prix du matériel : encore inconnu à ce jour ! La mise en vente n’est prévue que vers la fin de cette année.

Reaper : un drone qui a réussi à repérer un motard porté disparu en Californie

Il est difficile d’imaginer que les drones disparaîtront un jour du paysage des nouvelles technologies. Loin s’en faut ! Les chercheurs n’arrêtent d’ailleurs pas de développer d’infinies fonctionnalités pour ces appareils attrayants et futuristes. Petits et grands s’affairent à les manœuvrer à qui mieux mieux, dans un effet de mode toujours aussi surprenant.

© Crédit photo U.S. Air Force photo/Staff Sgt.Brian Ferguson (https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4880775)

La présence importante de drones dans l’espace aérien peut parfois rendre difficile une intervention des pompiers en cas d’incendie de forêt. Mais ils peuvent servir à de grandes causes dans certaines circonstances. Un motard porté disparu en Californie a par exemple, été repéré grâce à l’utilisation d’un drone !

En effet, le motard qui s’est perdu dans le principal parc naturel de l’état de l’Ouest a été localisé grâce au drone combattant Reaper utilisé par les gardes nationaux.  Estimé comme étant l’un des drones les plus perfectionnés au monde, il est plus particulièrement connu pour ses missions de combat au sein de l’armée. Il dispose par ailleurs, d’une grande autonomie (une dizaine d’heures) ainsi qu’une capacité hors du commun à transmettre des images aériennes en temps réel.

Utilisé pour l’occasion, l’appareil a été désarmé de ses fonctions de combat et a assisté les équipes de recherches au-dessus du parc El Dorado. Grâce à ses capteurs infrarouges, le drone Reaper a ainsi largement contribué à informer les secouristes quant à la localisation exacte du motard. Un véritable exploit qui n’aurait pas pu se réaliser à laide d’un simple hélicoptère de secours.

Rook Drone : le drone pilotable en intérieur et à distance, depuis un smartphone

On n’est jamais assez prudent en matière de sécurité. Aujourd’hui, l’évolution spectaculaire de la technologie permet de faire de nombreux progrès. Un  groupe d’étudiants de l’université Northgwestern a eu la brillante idée de rechercher un financement pour lancer Rook Drone, un drone pilotable en intérieur et à distance, depuis un smartphone.  Où que vous soyez, il sera possible de le faire voler dans une maison ou dans un bâtiment pour effectuer de la surveillance. Le contrôle se fait via un signal Wi-Fi présent dans l’habitation.

Le Rook Drone vous sera d’une grande utilité. Avec ce dispositif  installé chez vous,  vous pouvez laisser derrière vous, les problèmes de sécurité quand viendra le moment de partir en vacances. Quelle que soit votre destination, vous pouvez surveiller votre intérieur depuis l’endroit où vous vous trouvez. Oui, parfaitement ! Il vous sera possible de surveiller des enfants, des animaux ou une baby-sitter depuis votre bureau et pourquoi pas vous assurer du bon verrouillage d’une porte ou de l’extinction d’une plaque chauffante ?

Rook Drone : une solution de contrôle facile depuis n’importe où dans le monde !

Si l’idée vous séduit, vous pouvez vous aussi participer à la campagne de financement en rejoignant la plateforme de Crownfounding Indiegogo. Vous vous demandez peut-être quand ce bijou de la technologie sera enfin commercialisé ? Les premiers  Rook Drones sont prévus sortir vers décembre 2016. Il n’en tient qu’à vous de faire en sorte que le défi lancé par ses étudiants soit une réussite ! Les participants pourront obtenir un Rook Drone pour 99 euros au lieu du prix de vente prévu de  200 dollars. Alors, si vous avez besoin de contrôler votre maison à distance, c’est le moment de bouger !  Le Rook Drone pourrait être pour vous, la solution que vous avez longtemps cherchée.

 

Courses de drone en mode immersif : adrénaline garanti

Ces derniers temps, une nouvelle tendance est apparue en France : les courses de quadroptères, une machine entre le drone et l’hélicoptère, en mode immersif. Il faut dire que c’est une pratique qui procure des sensations incroyables en particulier grâce au mode immersif. En effet, ici, le quadroptère est muni d’une caméra qui est relié à un casque. Vous aurez donc l’impression d’être à bord de l’appareil. Vous ressentirez à peu près les mêmes sensations qu’avec le pilotage d’un bolide aérien, en sachant que ce drone peut atteindre une vitesse de 100km/h.


Des sensations plus que réalistes

 Une course de drone en mode immersif procure des sensations inégalables. Même si le système de connexion caméra-casque ressemble quelques peu à un visionnage 3D classique, les sensations sont différentes. Dès le départ de l’engin, les neurones de votre cerveau sont largement stimulés. Ils reçoivent des images d’une course effrénée. Si vous en êtes à votre premier essai, il se peut que vous ressentiez un véritable mal de l’air. Attention aux cœurs sensibles, vous avez intérêt à avoir l’estomac bien accroché. Démarrez tout doucement et laissez aux plus aguerris le privilège des rallyes aériens.

Le déroulement de la course

 Une course de quadroptère est encore plus impressionnante lorsqu’on y participe en mode immersif. Avec les drones, on contourne et traverse les obstacles à grande vitesse. Circuler dans un espace réduit, faire des virages brusques, raser la pelouse et s’engager dans un slalom entre les arbres… les manœuvres demandent une grande maîtrise de l’engin. Pour votre plus grand bonheur, sachez que la sensation de vitesse est décuplée en mode immersif. Il est donc important d’avoir de très bons réflexes. Car si vous ne risquez rien physiquement, côté finances c’est autre chose. Car ces petits engins peuvent atteindre un coût réellement scandaleux. En tout cas, vous vivrez à coup sûr des moments très sympas et follement excitants.