Zoom sur les moteurs électriques

Les amateurs de modèles réduits optent volontiers pour des hélicoptères à moteur électrique en raison de leurs performances. De plus, ils permettent de ne pas avoir de frais de carburant pour aliment son bolide et surtout ils ne polluent pas ! Mais comment bien choisir son moteur ?

Le moteur électrique

Pour les hélicoptères RC, le moteur électrique est un élément très complexe sur lequel reposent tous les autres éléments permettant au modèle réduit de s’envoler. Il doit répondre à des exigences de réglages très pointus pour éviter qu’il ne grille en plein vol, que l’accumulateur ne prenne pas feu ou que le contrôleur brûle. On peut citer entre autres les moteurs inrunner équipés d’un rotor interne et les moteurs outrunner avec une cage tournante.

Les caractéristiques de base

Pour optimiser les performances de l’hélicoptère, plusieurs caractéristiques doivent être considérées à commencer par la vitesse de rotation. Exprimée en KV soit en tour par Volt, la vitesse de rotation peut faire perdre environ 10 à 20 % la vitesse du rotor et la tension de l’accumulateur si elle n’est pas adaptée. La tension d’utilisation quant à elle permet d’avoir une puissance maximale pour une consommation minimale. Enfin, le type de moteur doit être adapté à l’engin. Les outrunners ont par exemple l’avantage d’avoir un couple plus important et refroidissent mieux du fait qu’ils sont mieux ajourés.

L’accu et le contrôleur

En fonction du moteur, d’autres éléments indispensables comme l’accu et le contrôleur doivent être également choisis minutieusement. Le contrôleur doit être en mesure de fournir la consommation maximale exigée par le moteur. En cas de contrôleur non adapté, le moteur risque la surchauffe. Quant à l’accu, il a pour rôle de fournir l’énergie qu’il aura stockée au contrôleur et au moteur. Pour rappel, l’accumulateur ou accu est le dispositif qui stocke l’énergie électrique.

Les commentaires sont fermés.